Skip to Content

Cruciverbiste >> Blog

Jeux de mots & humour en ligne : gratuit pour tous !

Lassé des soirées ennuyeuses, ou la conversation ne tourne qu’autour de la crise économique et du climat du lendemain ? Suivez nos conseils avisés et vous deviendrez rapidement un être distingué capable des jeux de mots les plus exquis ! Attention à ne pas brûler les étapes, la manipulation des mots est un art difficile à maîtriser…

Vous pouvez également vous exercer dans la rubrique Jeux de mots, en ligne sur notre site.

Découvrez notre rubrique Jeux de Mots >>

 

Les meilleurs jeux de mots du moment

En Chine, si tu n’as pas de bol, tu n’as pas de riz

Jeanne d’Arc, elle a frit, elle a tout compris

Quand je me moque des handicapés on me dit « mets toi à leur place ! » : quand je me mets à leur place, on me met une amende de 135 euros…

Connaissez-vous le nom de l’inventeur de la cédille ? Monsieur Groçon

Opération escargot sur les routes : les automobilistes vont en baver

Ribéry ne veut pas jouer en Angleterre. Être payé en livres, c’est pas trop son truc.

 

Pour bien commencer : la charade

Devinette alliant jeux de mots et phonétique, la charade est un exercice simple… Au premier abord.

Vérifiez que vous assimilez les bases de l’exercice en déchiffrant celui-ci :

Mon premier miaule, 

Mon second est dévoré par mon premier, 

Mon troisième vient après un, 

Mon tout est un jeu de mots

Réponse : charade (chat – rat – deux)

Charade

Un autre exemple de ce type de jeux de mots gratuits:

Mon premier n’est pas cuit, 

On coupe du bois avec mon deuxième, 

Mon troisième est la couleur de l’espoir

Mon quatrième vient avant ter, 

Mon tout est un site internet de qualité

Réponse : Cruciverbiste (cru – scie – vert – bis).

Soyez indulgent sur la prononciation, c’est la règle numéro 1 pour une charade réussie.

 

Un peu d’humour : boutades et calembours

Jeux de mots et humour : la relation entre ces deux notions est étroite, l’objectif avoué des manipulateurs de mots étant de provoquer le rire de l’assistance.

 

Quelques boutades

Les plus grands humoristes ont souvent eu recours à la boutade, trait d’esprit faisant souvent appel au paradoxe.

Citons quelques exemples :

« Mon Dieu, mon Dieu, délivrez-nous de toutes les religions !  » (Guy Bedos)

« Il y a tellement de choses plus importantes dans la vie que l’argent, mais il faut tellement d’argent pour les acquérir. » (Groucho Marx)

D’autres hommes d’esprit se sont également prêtés à cet exercice :

« Il ne faut jamais juger les gens sur leurs fréquentations. Tenez, Judas, par exemple, il avait des amis irréprochables. » (Paul Verlaine)

« Autrefois, l’hiver empêchait nos voitures de démarrer, aujourd’hui, nos voitures empêchent l’hiver de démarrer. » (Bruno Jarrosson)

Le calembour : « pet de l’esprit », selon Victor Hugo

Il est lui fondé sur la ressemblance phonétique entre deux mots différents. Car, comme le dit Paul Valéry« Entre deux mots, il faut choisir le moindre ».

En vogue depuis le début du XXème siècle, le calembour s’apprécie plus à l’oral qu’à l’écrit : l’intonation prend en effet une part primordiale dans l’exécution d’un bon calembour.

 

Exemple calembour

 

Ils sont caractéristiques de la langue française : celle-ci étant peu accentuée par rapport à ses voisines européennes, elle autorise la confusion entre deux phrases au son similaire.

Le Canard Enchaîné, journal hebdomadaire satirique, est célèbre pour ces titres aux calembours omniprésents (et de qualité variable) :

Chassez le naturiste, il revient au bungalow.

Un peu d’Eire, ça fait toujours Dublin !

Le rugbyman est talonneur…

De nombreux chanteurs et humoristes  se sont également essayés à ce type de jeux de mots gratuits, comme Bobby Lapointe, qui redoute d’attraper une « Angevine de poitrine » (dans son célèbre Avanie et Framboises).

D’autres exemples de calembours : 

« J’adore être pris en flagrant délire.»  (Raymond Devos)

« Un milliardaire change de Ferrari tous les jours. Un SDF change de porche tous les jours. » (Bruno Jarrosson)

 

Pour les plus téméraires : palindromes et pangrammes

Le long pangramme

Un pangramme est une phrase comportant la totalité des lettres de l’alphabet.

A l’origine, cette caractéristique rendait une telle phrase particulièrement utile pour tester les machines à écrire. C’est devenu depuis un jeu prisé par les écrivains et artistes en tout genre, qui rivalisent d’habileté pour concocter des pangrammes, la difficulté principale étant que la phrase reste cohérente, tout en utilisant le moins de lettres possibles.

Le pangramme le plus célèbre de la langue française, demeure sans aucun doute « Portez ce vieux whisky au juge blond qui fume ».

Certains d’entre eux sont utilisés comme phrase de démonstration des polices de caractère, comme par exemple « Le vif zéphyr jubile sur les kumquats du clown gracieux » pour Macintosh, ou « Voix ambiguë d’un cœur qui, au zéphyr, préfère les jattes de kiwis » pour Windows.

 

Toujours en ordre : le palindrome

Le palindrome, art tout aussi délicat, désigne un texte dont l’ordre des lettres reste le même, qu’on le lise de droite à gauche ou de gauche à droite.

Par exemple, des mots comme été, kayak, ressasser forment des palindromes, tout comme la ville de Laval. Rédiger des phrases avec cette contrainte représente un véritable exploit.

Mot palindromes

Parmi les plus célèbres palindromes, citons :

« La mariée ira mal »

« Engage le jeu que je le gagne »

« Ésope reste ici et se repose » (phrase attribuée au regretté Maître Capello).

N’hésitez pas vous aussi à nous proposer vos plus beaux pangrammes ou palindromes dans vos commentaires !

Poster un commentaire